Hospitalidée

« Prothèse de hanche, une nouvelle naissance »

 

Chaque année, 120 000 prothèses de hanche sont posées en France dont 1 400 à la clinique Médipôle de Toulouse. C’est dans cet établissement que Xavier Tellier a été opéré par le Dr Nicolas Krantz, chirurgien orthopédiste, spécialiste en chirurgie de la hanche.   

Xavier, 60 ans, militaire de carrière et ancien parachutiste, a été opéré de la hanche droite en 2014 puis de la gauche le 10 octobre dernier. C’est grâce au bouche à oreille qu’il a choisi cette clinique. Avant l’opération, il avait du mal à mettre un pied devant l’autre, ne dormait plus et ressentait de vives douleurs : « la 1ère fois, je n’étais pas très rassuré, je savais que c’était l’opération ou le fauteuil roulant. J’ai tout de suite ressenti un mieux-être et je suis très satisfait du résultat »

 

En toute transparence  

Lors de sa dernière intervention, Xavier a été convié avec d’autres patients à une réunion d’information à laquelle participaient tous les membres de l’équipe pluridisciplinaire, chirurgien, anesthésiste, kiné…  Le Dr Krantz souligne « cette démarche s’inscrit dans le programme RRAC (Récupération Rapide Après Chirurgie) mis en place en 2015 ». Chaque professionnel explique le déroulement de l’intervention et les suites opératoires. Une meilleure information permet une récupération plus rapide du patient et une diminution sensible du stress. Xavier, opéré le matin, « était levé » à 14h30. 

Le patient acteur de sa réhabilitation 

Pour le Dr Krantz « le patient n’est plus ici un malade mais bien un acteur du soin qui lui est prodigué, il devient acteur de sa réhabilitation ». Xavier confirme « je me suis senti impliqué dans mon intervention ». Pour sa part, Odile Blanc, vice-présidente de la Commission CDU (Commission Des Usagers) – entièrement bénévole - valide : « le patient est amené de plus en plus vers une réelle autonomie ». 

Hyperspécialisation 

Médipôle Garonne, structure à taille humaine, possède un personnel motivé et des professionnels de santé médicaux et paramédicaux qui travaillent en étroite collaboration. Les chirurgiens ultra spécialisés n’opèrent qu’une seule articulation. Les techniques mini invasives utilisées respectent les muscles, réduisant notamment les douleurs post opératoires. Même hyper spécialisation du côté des anesthésistes avec des protocoles d’anesthésie générale et locorégionales pointus. 

Humanité 

Odile porte un regard positif sur la spécialisation des équipes au cœur de cette clinique dédiée au sport « un chirurgien concentré sur une articulation alors que cet autre spécialiste, l’anesthésiste, prend en compte la personne dans sa globalité et son humanité ». L’anesthésiste s’enquiert de l’existence de pathologies cardiaques, pulmonaires…  Il prend soin du patient dans sa globalité. 

Personnel soignant à l’écoute

Xavier, hospitalisé, estime que le personnel soignant était aux petits soins avec lui. Même écho chez Odile : l’analyse des questionnaires de satisfaction conclut qu’à plus de 95 %, les patients trouvent que les infirmières, les aides-soignants, les anesthésistes… sont à l’écoute.  

Mot de la fin à Xavier : « j’aurais dû me faire opérer bien avant, c’est une émotion forte. Il faut avoir vécu la souffrance pour apprécier la délivrance. Je recommande Médipôle à… 200 % ». 

 

Voir la fiche de la Clinique Médipole Garonne