Hospitalidée

HOPITAL PITIE SALPETRIERE PARIS (AP-HP) (PARIS)

47 Boulevard DE L'HOPITAL - 75651 Paris | 0142160000
3.23/5949 avis

Expertise • Urgences Adultes

Descriptif rédigé par l'établissement

7e
dans le Palmarès 2019 du magazine Palmarès le Point
(et 5e dans le palmarès 2018)
Excellent
28.571428571429 %
Très bon
0 %
Moyen
0 %
Médiocre
0 %
Horrible
71.428571428571 %

Les derniers avis de patients sur cette expertise

Filtrer

Avis

Notes

patient photo
Dom
Expérience au top
Urgences Adultes
Ayant un cancer, la prise en main immed... afficheriate La gentillesse du personnel et l'efficacité Je suis restée 2 jours en observation et remercie le personnel très compétent.
Rien
5/5
Avis publié : il y a 3 mois
patient photo
Anne-Marie
PROFESSIONNALISME
Urgences Adultes
- très bon accueil - très professionnel... afficher - Excellent prise en charge Un grand merci à toute l'équipe du veilleur de nuit, à la personne de l'accueil, les infirmières et les médecins....
5/5
Avis publié : il y a 3 mois
patient photo
Sandy
Un séjour à oublier mais les douleurs neuropathiques et fantômes me le rappellent tous les jours ! Je précise que je retourne à la pitié au centre anti douleurs où j'ai trouvé de la chaleur et de l'empathie !
Urgences Adultes
RIEN ! J'ai été amené aux urgence par le... affichers pompiers. Arrivée à 11h je n'ai vu les orthopédistes qu'à 18h ! Entre temps, on m'a fait des radios du genou et pris les constantes et donné des anti douleurs(morphine et autres). Je suis resté allongée sur un brancard dans le couloir. Impossible de bouger ma jambe, ni me lever. A 13h j'ai commencé à avoir des fourmillements, des décharges électriques et à ne plus sentir mes doigts de pied et à 14h je ne sentais plus du tout mon pied. J'ai alerté le personnel qui m'a dit de patienter. J'ai demandé si je n'avais pas un problème de circulation et on m'a dit pas de diagnostic il faut attendre les orthopédistes qui sont arrivés vers 18h et ils m'ont que j'avais sans doute une luxation du genou et que l'on ferait un IRM le lendemain et que si je ne sentais rien c'était dû au nerf sciatique et j'ai été amené au 1er jusqu'à mon transfert en ortopédie le lendemain. Entre temps, une cuisse très gonflée, des douleurs atroces, mon pied à changé de couleur (rouge,violet,bleu foncé etc) mais rien, une infirmière à demandé un docteur qui n'est jamais venu ! Je n'ai jamais eu l'IRM. Le lendemain un samedi toujours pas d'IRM ,on m'a dit lundi et là j'ai menacé de partir et une interne a fini par me dire que l'on retournait faire des radios, au départ j'ai refusée puis j'ai fini par y aller et j'ai fini par atterrir au scanner après une radio qui n'a servi à rien si ce n'est de me provoquer encore plus de douleurs. Et le scanner à diagnostiqué une luxation du genou avec l'artère fémorale pliée et donc qui n'irriguait plus jusqu'au pied (syndrome de loges, ischémie et tendons abîmés )Et alors là effervescence les chirurgiens sont arrivés en catastrophe et ils m'expliqués que j'allais certainement devoir être amputé car les muscles et le reste avaient trop souffert et que j'aurais dû être opérée dans les 7 à 8 h max pour sauver la jambe (85 pour-cent de chance de réussite) ! Je précise que je suis arrivée aux urgences un jeudi matin 11h avec pompiers et que j'ai été opéré le samedi soir en catastrophe. J'ai refusé l'amputation que j.ai du faire le mercredi car le risque vital était là, spéticémie, gangraine ... après une autre tentative ratée le lundi (car trop tard) ! Et du coup je fus transférée en vasculaire chez Mr Koskas où je suis restée 2 mois( avec une phlébite à la jambe qui me restait mais pris en charge de suite, hémoglobine trop basse après les passages aux blocs et transfusions) puis départ en centre de rééducation et celui que je voulais sur les conseils de Mr Koskas malgré quelques pressions d'une docteur et d'une coordinatrice qui voulaient me faire partir pour libérer un lit et que j'ai refusé avec véhémence !
L'écoute du patient me paraît primordial... affichere car entre 2 sursauts d'endormissement dû aux anti douleurs j'aurais pu être opéré bien avant et ma jambe aurait sans doute pu être sauvée car finalement j'avais une partie du diagnostic : problème de circulation mais aux urgences ils n'écoutaient pas et les orthopédistes ne m'ont pas écouté non plus ! Mauvaise organisation ! Peu d'empathie de la part de certains médecins confirmés dont un aux urgences qui m'est resté ... Et les orthopédistes dans mon cas bah inexistant ! Je les ai vu une fois vite fais aux urgence le jeudi 18h et le vendredi midi encore vite fait pour une échographie des tendons mais j'avais trop mal et ils ne pouvaient pas trop me manipuler et une IRM promis depuis la veille que je n'ai jamais eu ! Je sais que l'organisation a été revue mais est ce suffisant ? Ne pas se complaire dans sa science infuse !
1/5
Avis publié : 11/01/2020
patient photo
Jeanne Renucci
Une expérience à ne pas renouveler
Urgences Adultes
L'équipe de jour est chaleureuse et prof... afficheressionnelle, en revanche l'équipe de nuit est lamentable inhumaine et les médecins sont arrogants et agressifs, s'ils n'aiment pas les malades de nuit qu'ils changent de tranche horaire.
Changer d'attitude et avoir respect et c... afficherompassion car les utilisateurs ne choisissent pas d'être malades mais les médecins eux choisissent leur métier.
1/5
Avis publié : 03/01/2020
patient photo
Imad
Douleur pth 9h30 pour que interne orthopédique regarde la radio
Urgences Adultes
Embaucher plus de personnel et plus de m... afficheredecin
1/5
Avis publié : 29/10/2019
patient photo
mari
En colère car mes deux fractures du coude ne sont pas détectées par l interne et la senior n est pas venue me voir
Urgences Adultes
amenée par les pompiers la prise en char... afficherge est rapide
l interne ne m écoutepas quand je lui di... affichert que j ai mal
1/5
Avis publié : 13/07/2019
patient photo
MK
Très mauvaise expérience
Urgences Adultes
Rien
La formation du personnel déçu de la qu... afficheralité des services. L’infirmière ne savait même pas poser un plâtre (s’éffrite, moue, s’allisant, et ne maintiens pas du tout la jambe). J’ai dû aller dans une autre hôpital pour me faire poser un
1/5
Avis publié : 03/02/2019